L’incertitude, toujours du coin de l’œil

Lutter. La ville qui nous appelle et qui nous repousse. Conjuguez le verbe et il devient une œuvre. Je lutte, enceinte, dans le barrio Renacer Bolivariano. Et tu luttes dans le pays d’un autre ou tes parents en plus d’être pauvres sont aussi illégaux. Et il lutte dans sa Jeep parce que son odeur de policier n’a pas disparu à l’arrivée dans son quartier où il risque une embuscade. Et nous luttons dans une chambre de tôle louée à l’heure. Et vous luttez parce que même cachés, vous ne serez jamais sains et saufs. (english and spanish text)

Pedro Ruiz
texte et photographies
1 2 3 4
5 6 7 8
9 10 11 12
13 14 15
[cliquez sur les vignettes]
contact :
email :
tel :
site web:

Pedro Ruiz
pedro.ruiz@sympatico.ca
(514) 5285696
http://www.pedroruiz.com

 

Perpétuel voyageur, un mois photographiant un groupe de la guérilla colombienne; le suivant au cœur de la jungle du Darien au Panama; quelques semaines plus tard, plongé dans quelque quartier pauvre de Caracas. Il semble que cet état d’errance définit l’œuvre de ce photographe pigiste né au Venezuela. Depuis quelques années on le retrouve comme collaborateur pour différents journaux et magazines d’Amérique latine comme El Nacional, Complot et Gatopardo. Il fit partie de l’équipe fondatrice du Tal Cual de Caracas. Diplômé de l’Université Centrale du Venezuela, il s’est établi comme photo-journaliste assumant autant les photographies que l’écriture de textes. Depuis 2001 il est membre collaborateur de l’équipe Gamma Press USA.

ReVue home - galeries - cartes blanches - blog - submisssion - contact
© ReVue 1996 - 2009