Linewatch - Traversée dans la frontière
Mexique-Etats-Unis

ReVue home - galeries - cartes blanches - blog - submisssion - contact
© ReVue 1996 - 2009

photographies Laetitia Tura
« Où termine ou commence : l’Amérique Latine. Les racines. Dans les frontières on connaît aussi la migration. Elle s’enregistre ou se cache. S’enterre. Où termine ou commence le tracé imaginaire.Le tracé politique. Le tracé social : le Territoire. La Guerre. »
Amaranta Caballero Prado, « L’homme cicatrice » – Collectif La Linea, Tijuana, 2004.
Linewatch

2004-2005 : partir le long de la frontière mexicano-états-unienne, au plus prés de la ligne de partage. Envisager et expérimenter la zone frontalière dans sa matérialité, dans son inscription physique dans l’espace, dans sa définition comme paysage marqué par des dispositifs de surveillance ; zones de passage, de double mouvements ; moment d’un renversement.

Les points de passages non autorisés ont finalement été la raison du parcours que j’ai suivi dans la frontière. Les migrants, qui éprouvent physiquement la limite du territoire, donnent corps et tangibilité à ce qui pourrait être relégué à du purement symbolique. A l’extrémité ouest de la ligne : la plage. Un mur métallique s’enfonce dans les flots du Pacifique. Il prend différents noms : la linea, la malla, el bordo, la lamina, la cerca. La barrière file vers le cañon de Matadero, se dédouble au cœur de la ville de Tijuana. Plus loin, le mur disparaît quelque part dans les montagnes, réapparaît quand la terre se fait plaine, se perd à nouveau dans le désert. Brèches dans le dispositif de sécurité : autant de passages possibles pour ceux qui sont nommés illegal aliens.

Comment rendre perceptible et palpable dans l’image la notion abstraite de flux migratoires ? Comment représenter la fragmentation et donner corps à l’éclatement d’un parcours qui éloigne le migrant à des milliers de kilomètres de son point de départ ? Comment figurer la lenteur physique de la traversée illégale des frontières ?
Suivre la ligne, tenter une lecture des stratégies de passage dans le paysage.

* Linewatch : mot utilisé du côté états-unien pour désigner l’ensemble des activités ayant pour objectif de surveiller la ligne frontalière.

Laetitia Tura est lauréate du Prix du Festival Voies Off 2006 http://www.voiesoff.com
 index  1  2  3  4  5  6  7  8  9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33

contact :
email :
site web :

Laetitia Tura
laetitura@yahoo.fr
http://laetitiatura.free.fr

ReVue home - galeries - cartes blanches - blog - submisssion - contact
© ReVue 1996 - 2009