Préfabuleux
Des palaces pour le peuple
 
 
 
Le living-room du préfabriqué de Gertrude, Winnie pour les intimes, est baigné de lumière et pourtant il ne fait pas particulièrement beau ce jour-là à Newport. Les préfabriqués ont tous cet avantage d’être d’une grande clarté.
   
Ray et Jean ont acheté leur préfabriqué il y a 12 ans, profitant de la loi « Right to buy » de Thatcher qui donnait la possibilité aux locataires de logements sociaux d’acheter leur maison ou leur appartement à des prix avantageux. Les préfabriqués n’ont pas échappé à cette loi et des dizaines de préfabriqués ont ainsi été achetés. Une loi qui aura au moins eu le mérite d’en préserver quelques uns.
Ray est président de l’association des résidents des préfabriqués de Newport. Il connaît tous les habitants, leurs histoires et parle du fort esprit de communauté qui règne au sein des deux Estates. « Nous sommes tous plus ou moins arrivés ici en même temps, après la guerre, dans les mêmes conditions. Nos enfants ont grandi ensemble. On s’est tous plu dans ces vieux préfabriqués. Mais ils étaient censés durer 10 ans alors on s’est battus pour les garder », raconte Ray.
 
 
 1  2  3  4  5  6  7  8  9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
 
contact :
e-mail :
  Elisabeth Blanchet
elisabethblanchet@hotmail.com
 

ReVue home - galeries - cartes blanches - blog - submisssion - contact
© ReVue 1996 - 2009