Préfabuleux
Des palaces pour le peuple
 
 
 
Par curiosité, je vais jusqu’au bout du petit chemin qui borde le préfabriqué de Patricia et Charles. Rose est justement entrain de rentrer chez elle. Elle a 87 ans et rien n’a bougé dans son préfabriqué depuis qu’elle s’y est installée il y a 30 ans. Tout y est tristement vieillot et délabré. Le portrait de la Princesse Diana encadré sur une petite table est la seule photo récente du salon. Rose est triste et amère. « Quand je me suis installée ici, on m’a dit que ce serait temporaire, que le Council allait démolir les préfabriqués, construire de nouveaux bungalows aux mêmes emplacements et que je pourrai en avoir un ». 30 ans plus tard, Rose est toujours dans le temporaire.
   
Alan Mason ne vit que depuis 2 ans sur Dolphin Road à Redditch mais il a vite épousé la cause des préfabriqués. Nina, sa seconde épouse, a pratiquement passé toute sa vie au n°31 avec son frère Richard et leurs parents. Alan est le meneur de la lutte contre la démolition des préfabriqués. Quand je le rencontre fin octobre, l’ambiance est tendue à Redditch. Le Council vient de demander aux habitants des préfabriqués de voter à bulletin secret pour l’une des trois options suivantes : La première, on garde les préfabriqués mais avec un minimum de réparation. La deuxième, on les démolit et on reloge tous les habitants dans de bonnes conditions. La troisième, on les garde et on les rénove entièrement. Cette dernière paraît à Alan et à ses voisins beaucoup trop belle pour être vraie. Finalement, tous se concerteront et décideront de voter pour la première option. Aujourd’hui, les préfabriqués de Redditch sont momentanément sauvés.
 
 
 1  2  3  4  5  6  7  8  9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24
 
contact :
e-mail :
  Elisabeth Blanchet
elisabethblanchet@hotmail.com
 

ReVue home - galeries - cartes blanches - blog - submisssion - contact
© ReVue 1996 - 2009